↑ Revenir à L’Est

Sainte Augustine, Savannah, Charleston

Jeudi 2 août : direction Sainte Augustine

Sainte Augustine, Savannah, Charleston

Ce matin en partant, nous avons fait une intrusion dans la ville d’Orlando. Et le peu que nous avons était assez sympa, puisque nous sommes tombés sur un petit lac au milieu, des immeubles. C’est ce que l’on trouve souvent dans les villes de Floride déjà traversées. Beaucoup de canaux, des grands lacs, et beaucoup de végétation.

Orlando Police à Orlando !

 

 

Et voila maintenant direction Daytona, encore une ville qui fait parti du « rêve Américain ».

Après avoir longé le circuit de course de Nascar et nous sommes parti en direction de la plage.

Daytona doit sa réputation à sa plage, d’une longueur de 37 kilomètres, qui est l’une des rares aux Etats-Unis où la circulation est autorisée. Comme le sable y est très dur, on peut rouler dessus sans problème. Il existe des rampes d’accès tout au long de Atlantic Avenue. Il est cependant interdit de dépasse les 10 miles/h (16 km/h), et l’accès (payant pour les voitures en saison) leur est interdit après 19h.

 

Nous avons donc ainsi fait notre halte quasi quotidienne de bronzette, baignade, et dînette… L’océan a changé de température , plus froid, mais reste agréable quand même. Nous avons pu assister à la partie de pêche des Pélicans.

 

 

Nous arrivons en fin d’après midi à Sainte Augustine: la plus vieille ville des Etats-Unis. Nous décidons de faire une balade nocturne dans la vieille ville, mais elle fut écourtée par l’orage.

Nous avons mangé au »Scarlett O’hara » . Nous avons droit à un concert.

La ville au premier abord est superbe. Des maisons de style colonial bien sûr dont la plupart espagnole . Elles sont faites en « coquine » (extrait de la mer) mais nous verrons mieux ça demain.

 

Vendredi 3 août :

Nous avons quitté Saint Augustine après l’avoir visité. Très jolie ville au bord de l’eau. On s’est trouvé plongé dans l’histoire, car les maisons ont été bien conservées.

Saint Augustine

 

 

Ce sont les paysages du film Autant en Emporte le Vent, il ne nous manque que les habits d’époque! Pas forcement une belle epoque car nous avons traversé la place ou se vendaient les esclaves. Certaines maisons sont faites en coquine et nous avons donc pu voir de près de quoi il s’agissait: du sable mélangé au corail issu de l’océan. D’autres sont en bois. Plusieurs sont vraiment d’époque.

Le timing est serré, nous n’avons pas fait notre étape plage !

Nous avons longé l’océan tout le long pour arriver a Savannah sans le voir une seule fois. Cependant, beaucoup de rivieres (très sale) et d’étangs. L’autoroute n’est pas très drôle, nous avons roulé une partie sur les routes secondaires ce qui nous a permis de voir une Amérique un peu différente, de toutes petites villes, et des habitats plus simples . Des petites maisons dans des clairières, quelques mobil homes…et beaucoup d’églises. Même lorsque les habitats paraissent pauvres, il y a toujours le 4×4 garé à coté et parfois même le bateau. Il n’y a pas de clôture entre les maisons, ni même en bord de route.

La population noire prédomine ici.

Les villes sont beaucoup plus calmes que plus au sud, même si très touristiques.

Dans toutes les villes que nous traversons, même celles que nous croyons paumées, il y à des grandes surfaces  » outlet ».

Nous sommes arrivés à Savannah, vers 18 h, (nous avons changé d’etat et sommes en Georgie), autre colonie plus anglaise qu’espagnole cette fois ci et ça se voit aux constructions . Il y a toujours les maisons coloniales en bois mais aussi beaucoup de bâtiments en brique comme en Angleterre et beaucoup de squares . Nous l’avons visitée de nuit. Nous avons mangé dans un restau dénommé le  » Pirate House » tout en bois, datant de 1753. Les familles ont succédés aux pirates ivres qui fréquentaient l’établissement autrefois.

Nous avons logé au Oglethorpe Inn and Suites, situé à quelques kilomètres du centre ville et vraiment très agréable !

 

Samedi 4 août :

11h 3659 miles au compteur : Nous allons visiter Savannah de jour, aller voir la « river  » qui la longe et pourquoi pas une ancienne plantation.

Il y aurait bien d’autres choses à voir, mais une journée ne suffira pas. Complètement différente des villes précédentes. Peu de maisons coloniales en bois, mais plutôt en dur type anglais et surtout des gros bâtiments plutôt style régence, en briques pour beaucoup.

Et pleins de petites places très ombragées bien agréables car il fait quand même chaud 30 à 35° et humide. Nous suivons principalement la Bull street, et debouchons sur la plus grande des places : Pulaski park avec une tres jolie fontaine qui se prolonge par un grand terrain en herbe , ou entre autres une  partie de rugby a lieu.

 

 

Savanath dispose de 22 squares tous magnifique. La construction de la ville s’est faite à l’Americaine. Un quadrillage régulier avec un même nom pour une rue et de indication type E pour East, W West, N North et S pour South. Du coup, on a vite fait de se tromper. Visite très agréable.

Bien sûre la ville est au bord d’une « River »,  l’eau est marron. Nous finissons dons par ce quartier ou se faisait autrefois la vente du coton et du riz. Les entrepôts du quartiers ont été convertis  en magasin ou restaurants et certains ont gardé leur construction initiale. Nous sommes notamment rentré dans un magasin qui vendaient des cacahuètes à tous les parfums, de la moutarde au chocolat…il avait gardé beaucoup de charme. 2 hangars en bois sur le quai ont été convertis en marché : artisanal et à  souvenirs. Ils tressent notamment les feuilles de palmier mais vendent leur fabrication à des prix exorbitant (150 à 200 dollars une panière de la taille d’une panier à pain!)

Nous sommes vraiment dans l’histoire du sud et de l’esclavage.

La population est à prédominance noire.

 

 

 

 

En route pour Charleston…Nous avons emprunté d’autres routes que l’autoroute et tout  le monde ne vit pas dans de belles maisons…et il ne faut pas te rater quand tu veux acheter quelques chose ou t’arreter pour manger au risque de faire 1h de route avant de trouver un autre magasin ou fast food. Nous trouvons quand même pour improviser un pic nique, il est 16h.

Nous arrivons vers 17h30 et décidons de souffler un peu… Piscine et chaise longue. Nous avons de quoi manger ce soir et n’avons pas à ressortir.

Notre hotel Rodeway Inn à Mount Pleasant à quelques kilomètre de Charleston


Dimanche 5 aout

Petit tour en ville…

Nous sommes allés jusqu’à Island of Palm ou se trouve une immense plage, mais la sans cocotier!

l y avait de petites vagues etquelques surfeurs. Il était déjà tard et nous nous sommes contentés de marcher dans l’eau.

Les maisons ont accès direct sur la plage.. elles sont énormes et toutes les couleurs, rose, bleu, verte…

Nous avons pu voir le coucher de soleil sur la River.

Lundi  6 août :

21749 miles au compteur.

Nous sommes allé visiter le musée de Charleston… Rien sur les indiens, un peu sur l’esclavage, et beaucoup sur les guerres…

 

 

Puis en route pour Wilmington

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *